La société des grands fonds

Feuilleton aqualittéraire

À chaque livraison du Bathyscaphe,
éphéméride publiée plus ou moins trimestriellement
par l’Oie de Cravan, à Montréal, depuis 2008.
lasocietedesgrandsfonds.comlebathyscaphe.blogspot.com


À chaque livraison du Bathyscaphe, Daniel Canty s’aventure en grands fonds pour sonder la relation obscure qui unit, dans sa conscience aquamarine, la littérature à l’eau.



No 1 : La société des grands fonds

Un feuilleton critique de Daniel Canty, où certains jeux de société sont évoqués, et où est établi le siège, à l’angle d’un livre et d’un lecteur, d’une société secrète qui réclame comme siennes les armoiries du poulpe lucide et du corail rigoureux.

No 2 : Livres de sable

Où l’auteur fait l’aveu de certaines approximations concernant la vie et l’œuvre de Jorge Luis Borges et où il est ultimement question des sables d’une piscine métaphysique.

No 3 : Lectures au bain

Où l’auteur, un livre en proue, dérive en baignoire de l’Île de Montréal à Manhattan Island, avec un détour du côté de la mer d’Ulysse.

No 4: Lumières d’un livre

Où l’auteur rejoint, au détour du millénaire, la ville de New York, à l’heure bleue qui en rappelle le miracle, pour s’y égarer à la lumière d’un livre.

No 5 : Dégât d’eau

Manière d’interlude, qui rappelle l’auteur, par les méandres du destin, la réalité des livres.

No 6 : Diminution d’un point

Où l’auteur en reconnaît, sans le connaître, un autre.

No 7 : Les dau­phins de Cas­ca­dia

Où l’on s’aventure en train à Cascadia, à la rencontre des émissaires aquatiques de ce pays potentiel



No 8 : L’automne des fusées

Où l’on considère le naufrage de l’ère spatiale



No 9 : Le naufrage des îles de la nuit

Où l’auteur s’invente un personnage pour voyager à Cathay




Un plan d’eau de Daniel Canty
Illustrations: Stéphane Poirier
Design: Atelier Mille Mille
Intégration: Jules Renaud
Révision: Hermine Ortega & Pierrette Tostivint